Organisation internationale pour les migrations (OIM)

Programme d'aide au retour volontaire et à la réintégration (Toronto)

 

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) est l'organisation intergouvernementale chef de file sur la scène migratoire et son siège est à Genève. Son mandat est de contribuer à faire en sorte que les migrations soient gérées de manière humaine et ordonnée, de promouvoir la coopération internationale en matière migratoire, de faciliter la recherche de solutions pratiques aux problèmes de migration, et enfin de fournir une aide humanitaire aux migrants dans le besoin, qu’il s’agisse de réfugiés, de personnes déplacées ou d’autres personnes déracinées. Parmi les activités transversales, il faut citer la promotion du droit international de la migration, le débat politique et l’effort d’orientation sur la scène migratoire, la protection des droits des migrants, la santé dans le contexte migratoire et la dimension sexospécifique de la migration.

Le Canada est réputé pour être un pays dont la politique d’immigration est de grande envergure et se reflète dans sa diversité ethnique. L’immigration au Canada est fortement soutenue par une série spécifique de politiques et d’institutions dont les systèmes juridiques, les politiques publiques et les structures politiques favorisent la participation et l’adhésion.Les relations établies entre le Canada et l’OIM remontent à 1951, date à laquelle le Canada – ainsi que les États-Unis et un certain nombre de pays européens – est devenu membre fondateur de l’OIM.

La coopération entre l’OIM et le Canada se poursuit aujourd’hui dans la gestion des flux migratoires au Canada. Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) compte sur l’OIM pour lui fournir des services liés à l’immigration et impliquant les domaines du transport, de la santé et de l’orientation. D’autres ministères, notamment l'Agence canadienne de développement international (ACDI), ) Affaires étrangères et Commerce international Canada (MAECI) et Ressources humaines et Développement des compétences Canada (RHDCC), ), sont également entrés en partenariat direct avec l’OIM pour réaliser des projets spécifiques dans une variété de pays. Plus récemment, certaines provinces ainsi que le secteur privé ont commencé à faire appel à l’OIM pour leur fournir des services liés au Programme des candidats des provinces et au Programme des travailleurs étrangers temporaires. En Juin 2012, l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et l’OIM ont lancé conjointement le Programme pilote d’aide au retour volontaire et à la réintégration (ARVR) de la Région du Grand Toronto (RGT).